artwork-white-hexagon-abstract-3D-3D-Abs

Prise en charge du patient à risque d'insuffisance cardiaque

Description

En France, les maladies cardiovasculaires sont à l’origine de 150 000 décès par an et sont liées à des facteurs de risques divers.

Certains comportements tels que la sédentarité, la mauvaise alimentation, le tabagisme sont identifiables et permettent d’agir sur des modifications thérapeutiques du mode de vie. Le médecin généraliste a donc un rôle central dans la prévention primaire des patients à risque cardiovasculaire.

L’insuffisance cardiaque est une des maladies cardio-vasculaires fréquemment rencontrée en cabinet médical.

C’est une pathologie en évolution permanente, et ces dernières années ont été marquées tant par des modifications de sa conception physiopathologique que par des améliorations de sa prise en charge thérapeutique.

Cette affection demeure un véritable problème de santé publique et le médecin généraliste possède un rôle primordial dans son diagnostic, sa prise en charge et dans l’amélioration de la qualité de vie des patients dans une démarche éducative et de changement des habitudes de vies (activité physique, alimentation…)

En 2016, la Société Européenne de Cardiologie (SEC) a actualisé la liste des traitements disponibles.
Les nouveautés présentées portent sur la définition de l’Insuffisance Cardiaque, et sur le traitement de sa forme à fraction d’éjection réduite (ICFEr), avec l’arrivée d’une nouvelle classe thérapeutique, les inhibiteurs des récepteurs de l’angiotensine 2 et de la néprilysine (IRAN).
La SEC a également apporté des précisions sur les modalités de correction de la carence martiale.
Quant à l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée (ICFEp), elle continue de faire l’objet d’une intense activité de recherche. Sa définition plus précise, grâce à l’utilisation des peptides natriurétiques, et la reconnaissance de ses différentes entités cliniques et physiopathologiques (aboutissant à une prise en charge thérapeutique individualisée), devraient enfin permettre la mise au point de traitements efficaces. Les IRAN pourraient y avoir une place privilégiée.

Lors de cette formation, l’apprenant pourra actualiser ses connaissances sur les patients à risque cardiovasculaires et les comorbidités afin de pouvoir établir un bilan initial pertinent.
Le professionnel de santé pourra ainsi mieux repérer les facteurs de risque cardiovasculaire afin d’améliorer la prise en charge du patient atteint d’insuffisance cardiaque, d’adapter son traitement et l’inscrire dans une démarche de parcours de soins pluridisciplinaires.

Objectifs

E-Learning
Image-empty-state.png

19282200056

Rémunération Praticien:

225,00 €

Médecin

10 heures

Financement :

DPC

Sessions e-learning :

Tarif :

Les 1er et 15 du mois

Sessions présentiel :

Nombre de praticien(s) formé(s) depuis le 1er janvier 2021** :  

NA

N°de l'action :

Taux de participation**

NA

Taux d'accomplissement**

NA

Présentation de la formation

* Rémunération sous réserve de disponibilité de budget.

** Données au 

accessibilité_edited.jpg
à venir.png
à venir.png
    Objectifs :
    1. Reconnaitre un patient à risque cardiovasculaire et savoir identifier l'étiologie
    2. Evaluer les facteurs de risques
    3. Savoir quels sont les examens à prescrire pour diagnostiquer l'IC
    4. Diagnostiquer les patients insuffisants cardiaques
    5. Déterminer quel type d'insuffisance cardiaque systolique ou diastolique
    6. Connaitre les examens à prescrire pour le suivi et à quelle fréquence ?
    7. Savoir éduquer le patient
    8. Connaitre les nouvelles modalités thérapeutiques (médicamenteuses ou non) et les recommandations de l'HAS
    9. Comprendre le parcours de soins
    10. Savoir organiser une prise en charge multidisciplinaire